cela ne va pas très fort du côté du matériel roulant, mais jusqu'à présent les CP arrivent à éviter le pire. Aux ateliers de Lingostière, la Soulé (rame double) est toujours en attente de ses essieux neufs, la loco T62 (qui a pris feu) est aussi en attente, tout comme la loco Henschell et la X-302 (autorail) qui s'est fait casser le nez sur un caillou.

Je pose 2 et je retiens 3 : Il nous reste donc en ligne, 5 autorails de 50 places assises (et un nombre indéfini de places debout, tant que ça entre) dont la 305 donne des signes de faiblesse d'essieux plus tout à fait cylindriques (genre "Doug ! Doug! Doug!") et notre inénarrable Boulet-Réversible, qui vient de se prendre un nouveau surnom de la part de cheminots : le tas de ferraille.