J'ai reçu tout à l'heure un SMS de mon fils, qui a pris le train qui arrive à Nice à 7h31. Plutôt que de rédiger quoi que ce soit, je vous le livre tel quel:
"Notre ami le petit train a failli se faire renverser par un camion aussi gros que lui! (il a du passer à 40cm à peu près, grillant ouvertement le feu évidemment). Puis s'ensuit à l'autre croisement, pas une mais deux voitures, ont suivi le mouvement! Y'a des fois où on a envie de s'armer d'un bon vieux tromblon (oui, façon Leonard, avec un côté Corse aussi) et tirer sur tout ces mauvais disciples indisciplinés!"

Pour ceux qui empruntent la ligne régulièrement, ça c'est bien entendu passé aux carrefours Gambetta, où le train est "protégé" uniquement par des feux tricolores dans une succession de passages à niveau en plein centre ville.

Une info qui tombe pile alors que je suis en pleine rédaction d'un article (+ courriers déjà envoyés) sur le "cas" du Pont Charles Albert, et des PN non protégés en totale infraction avec la législation (tout le monde se replie derrière une dérogation du préfet qui commence à dater...).

Quelquefois, je me demande si un bon avocat ne serait pas plus efficace que tous les avertissements que les assos de défense des CP lancent régulièrement. On frôle l'accident grave assez régulièrement, à Gambetta et au Pont-Charles Albert, et si ça arrive, je ne pourrais m'empêcher de me sentir responsable de ne pas avoir agi avec plus de fermeté. Alors que les vrais responsables, eux, regardent les trains passer en ruminant...