Dossier 1: la Gare du Sud

Par une décision du nouveau conseil municipal de Nice, lundi dernier, les projets pharaoniques en lieu et place de la Gare du Sud ont été proprement annulés. Reste que l'ancien maire, dans un accès de précipitation, a fait démonter la verrière - classée - juste avant les élections (dont une partie des poutrelles se trouve encore sur le parking).


(Image plus grande, cliquez ici)

Un retour à de meilleures intentions? La CCCP a dépêché un émissaire spécial pour qu'il remette en mains propres nos souhaits à Christian Estrosi; c'est-à-dire une réintégration du train dans la gare (même si l'emplacement peut accueillir également beaucoup d'autres choses, nous ne sommes pas exclusifs !) afin de raccorder les transports entre-eux (train - tramway).
(voir le flash et le courrier "tueurs de gare!")

Un prochain épisode en mai, sans doute, pour un dossier que nous suivons de très très près.