L'affaire de la ligne 3

Suite aux déclarations de Christian Estrosi le 6 mai dernier concernant un éventuel remplacement des Chemins de fer de Provence par un tramway (ligne 3) entre Nice et Plan-du-Var (voir CE BILLET), l'affaire n'en finit plus de faire des remous parmi les défenseurs du train, mais pas seulement...

France 3 Côte d'Azur a diffusé ce soir un reportage (tourné hier) sur les réactions diverses qu'elle suscite.

ACCES A L'EMISSION (pendant 7 jours)
(Le reportage est calé entre 07'53 et 10'03)

Entre-temps, Christian Estrosi a "rectifié le tir" en changeant quelques mots et tout le sens de ses propos dans sa profession de foi pour les élections législatives dans la cinquième circonscription des Alpes-Maritimes (il a été élu dimanche dernier).
Il a ainsi parlé de "transformer le Train des Pignes en véritable TER"... Ce qui n'est plus du tout la même chose!!!
Ce qui m'a fait rigoler, moi, c'est qu'il a laissé la fin de phrase "... de Nice à Plan du Var", ce qui a dû faire moyennement rire les habitants de la 5eme circonscription (dont je fais partie); une circonscription que traversent les Chemins de fer de Provence jusqu'à Puget-Théniers. Le nouveau député a carrément oublié une bonne partie de ses électeurs.

Si l'on ne tient compte que des faits, les Cépés appartiennent à la Région et personne n'a le pouvoir légal de leur retirer la gestion de la ligne.

Côté cheminots, la menace est toutefois prise très au sérieux (beaucoup d'entre eux ne croient plus en la Région), à tels point qu'ils en oublieraient de défendre l'autre dossier situé sur la Communauté de communes de Nice, celui du passage des Cépés en rive droite du Var...

Côté Région, Gérard Piel monte au créneau en ressortissant des tiroirs l'électrification de la ligne et la liaison avec la future gare multimodale de Saint-Augustin... Ce sont des dossiers que nous approuvons et que nous avons défendu maintes fois, mais en ce moment ce jeu politique me fait sourire.

J'ai encore en tête des déclarations de la Région, pas si vieilles que ça, lors de nos interventions privées en faveur d'extensions de ligne (voir cet article de mars 2007), du style "la gare multimodale ne se fera pas" ou "laissons à Nice le soin de faire son tramway entre St-Augustin et Lingostière".
Quant à l'électrification, elle est tour à tour envisagée... ou pas.

Bref, voici notre cher train à nouveau au coeur d'une joute politique droite-gauche assez complexe.
Car tout ceci n'est qu'une impressionnante suite de mots. Tramway, TER, RER, Metro... Mais qu'on qu'on modernise une bonne fois pour toutes ce train pour ce qu'il est, un train de proximité, au lieu de lui coller les étiquettes qui fleurent l'air de la mode!!!
Que des mots, donc...

Car si, depuis que ce train existe, il avait été appliqué ne serait-ce qu'un centième des promesses faites, nos trains rouleraient à 180 km/h sur des rails en or supportés par des traverses en argent massif.

Sinon, évidemment, en attendant, au quotidien... Rien ne change !


Merci à tous ceux qui m'ont averti du reportage de France 3