La rame réversible recrutée

Aujourd'hui, la rame réversible a servi comme "train supplémentaire" pour Annot (un aller-retour).

Il est amusant - en mode ironique seulement - de constater que la rame réversible, alias "le boulet", a été conçue - et payée par les contribuables - comme renfort pour la ligne régulière.

Incapable de mener à bien ce rôle (trop lente, trop peu fiable) comme l'ont hurlé dès le début les cheminots (et nous-mêmes, à l'occasion), elle est devenue une "rame à touristes" du dimanche. Ce rôle n'est pas pour déplaire.

Ce qui déplaît plus, par contre, est l'impossibilité pour les usagers quotidiens (ceux qui l'ont payé, donc...) d'utiliser cette rame (réservation obligatoire).

Qu'elle soit donc à nouveau accessible à tous est la moindre des choses, même si c'est une fois par semaine, et le dimanche. Espérons que cette mesure ne soit pas uniquement pour le 6 juillet.