La rame Soulé qui a pris feu le 24 juin dernier à proximité de Mezel est toujours sous bâche et sous scellés dans un hangar à Digne. L'enquête suit son cours et ça risque de durer un bon moment. Suite à « l 'événement », en ce moment des sbires du Ministère des Transports inspectent et contrôlent tout ce qui touche à la sécurité aux Chemins de fer de Provence.

L'incendie de la Soulé a eu son origine dans le compartiment électrique de la motrice. Les flammes ont ravagé le haut de la voiture, les boiseries, la tôle, la sellerie, mais le moteur et le châssis n'ont apparemment pas été endommagés. Il y a donc un espoir de pouvoir remettre un jour la bestiole sur les rails. Si cela se fait effectivement, il faudra veiller à ce que l'insonorisation du moteur soit enfin faite correctement...