Les actualités interactives : Le Blog

Brèves - Flash - Articles - Dossiers - Infos internes

mercredi 30 mai 2007

BOULET STATIQUE

Info spéciale pour le(s) nostalgique(s) de la Rame Réversible : Elle sèche à Lingostière. Elle "pourrait" reprendre du service - encore que "service" ne soit pas un mot qui lui convienne - mais...
Plus ou moins officiellement, les Cheminots attendent que la cause de ses courts-circuits soit clairement déterminé.
Plus ou moins officieusement, personne ne sait trop quoi en faire. Inapte au service "banlieue de Nice" (trop lente, peu fiable, elle flingue les rails), inapte à un service régulier grande ligne (un peu les mêmes raisons + absence de clim + absence de vitres teintées + peu d'ouvertures = chaud en été, non ?).
Elle pourrait servir, éventuellement, de rame pour trains touristiques spéciaux (en lui évitant de grimper au-delà d'Entrevaux), sauf que... La Compagnie ayant facturé 100.000 euros (si mes sources sont bonnes) la réfection de la bête pour le "service public", j'imagine que la Région ne verrait pas d'un très bon oeil qu'elle devienne une boulette à destination exclusivement touristique !

C'est le status quo, en attendant, elle est (très bien) là :


''image plus grande''

mercredi 2 mai 2007

EBOULEMENT AU CHAUDAN : REPARATION RECORD !

La circulation par cars entre Villars sur Var et Plan du Var, suite à l'éboulement au Chaudan, aura finalement été de courte durée. Cet après-midi, les travaux de remise en état de la voie ont été promptement terminés, et les trains peuvent à nouveau circuler normalement sur cette section de ligne.

Côté route, par contre, on frise le n'importe quoi. Il est devenu impossible, sans enfreindre le code de la route ou faire un détour incroyable, de relier le Chaudan à Plan du Var (route en sens unique), d'accéder à la gare de la Tinée (comme souvent) ou à celle de Plan du Var en descendant des vallées du Var et de la Tinée (sens interdit, interdiction de tourner à gauche, demi-tour condamné). Si l'on ajoute l'impossibilité quasi totale d'accéder au parking de la Manda en venant du nord ou de Carros, on ne peut que constater avec incrédulité que les services routiers du Conseil Général 06 multiplient les incohérences et les handicaps, pour qui souhaite passer de la voiture au train entre la Tinée et Lingostière, alors que la coupure dûe à l'éboulement concerne une portion de route de moins de dix mètres de long...

mardi 1 mai 2007

NOUVEAU SITE OFFICIEL

Le site officiel des Chemins de fer de Provence a fait peau neuve et c'est un régal : Menu clair, ludique, infos mises à jour... Espérons que la réactivité future de cette nouvelle version confirme cette bonne impression.
Il y a toutefois quelques erreurs que les amateurs avertis ne manqueront pas de déceler.

LIEN VERS LE SITE OFFICIEL

C'est mon site du "Train des Pignes", du coup, qui se prend un sacré coup de vieux...

EBOULEMENT AU CHAUDAN

Un éboulement de roches a eu lieu hier lundi 30 avril vers 17h15 sur la commune du Chaudan, bloquant les communications routières et ferrées entre Plan du Var et les vallées du Var et de la Tinée. Malgré l'heure tardive de l'évènement et qu'il s'est produit une veille de 1er Mai, l'organisation d'une desserte de substitution et l'engagement des travaux a été organisé sans aucune faille du côté... des Chemins de fer de Provence!

Le train 6 (départ 14h25 de Digne) a été le dernier à passer avant l'éboulement. Un service de cars a été rapidement mis en place pour effectuer la liaison entre Plan-du-Var et Villars-sur-Var. Au 1er mai, les dégâts de la voie au lieu de l'impact ont été répertoriés, les travaux devant être entrepris dès demain (2 mai), pour remplacer une trentaine de mètres de voies et traverses qui se sont affaissées sous le choc. Malgré quelques déboires dûs au car de substitution (un chauffeur qui a confondu Touët-sur-Var et Villars-sur-Var, un autre qui a du faire un long détour par la vallée de l'Estéron suite à la fermeture des routes), la réactivité des cheminots et de leur encadrement a été exemplaire.

Côté route, c'est plus en demi-teinte. Si la route a été réouverte rapidement cet après-midi (après 22 heures de coupure), les panneaux d'information ont été tardifs du côté Nice, et complètement inexistants côté vallées, à tel point que de nombreux touristes se sont retrouvés désemparés devant le tunnel de la Mescla marqué "route fermée" pour toute explication. Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas bien la région, la fermeture de ce tunnel oblige un détour de 36 kilomètres sur de petites départementales de montagne à l'indication (et au goudron) sommaire...