Coordination des Clients des Chemins de fer de Provence - "Faire de ce Train la fierté de la Provence !"
A LA UNEPOLITIQUEL'ASSISTANCELES HORAIRESPREMIERE VISITE
VIE QUOTIDIENNECONNAISSANCEENTRE-NOUSLE TOURISMEADHESIONS
EVENEMENTSDOSSIERSLE FORUMPROSPECTIVESDICO-CEPE
MODERNISATIONPARTENAIRESTEMOIGNAGESSTATISTIQUESLA BIBLIOTHEQUE

Coordination des Clients des Chemins de fer de Provence

Dernières Nouvelles - Janvier 2006 (Bonnes / Neutres / Mauvaises)

La plupart des infos sont de source sure mais anonyme ; le reste du temps nous croisons nos sources. A l’exception des interventions publiques et des informations officielles, et ce afin d’éviter toute interférence avec le milieu professionnel ou politique de l’auteur, aucune source n’est citée sans accord express. Le terme « VIP » est alors la seule signature de l’info. Bien entendu, nous vous invitons à nous donner votre avis dans le forum.

Vous souhaitez témoigner, publier des expériences que vous avez vécues ? Ecrivez-nous !


Vendredi 27 Janvier 2006

*       SERVICE FERROVIAIRE EXEMPLAIRE UN JOUR DE NEIGE ET DE FROID

On s’attendait au pire ce matin dans l’arrière-pays. Neige en abondance depuis hier soir, chutes de neige toute la nuit, la ligne ferroviaire de Provence, au même titre que les routes de montagnes, aurait due être couverte de neige ce matin, et les trains matinaux bien en peine de rouler normalement. Déneigeuses sur les routes, chasse-neige sur la voie bien avant l’aube, ont permis une circulation pratiquement normale. Même le train 12, parti d’Annot à 5h45, s’est permis de ne pas déborder sur son retard quotidien de 4 minutes à Plan-du-Var. Chapeau !

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Vendredi 27 Janvier 2006

*       RALENTISSEMENT DES RETARDS

Un peu plus d’un mois après la mise en place des nouveaux horaires, la situation se stabilise. Les cheminots se sont habitués aux grands chamboulements, aux nouveaux croisements, aux nouvelles contraintes, et nous pouvons nettement distinguer deux types de trains :

- Les navettes (dépliant horaire rouge), circulant uniquement entre Nice et Plan-du-Var, sont globalement à l’heure, quand elles ne sont pas perturbées par les retards des trains grande ligne.

- Les trains grande ligne (dépliant horaire bleu) sont systématiquement en retard. 5 minutes en moyenne pour ceux qui font Annot-Nice, 15 minutes pour ceux qui font Digne-Nice. Ce qui nous amène la liaison Nice-Digne en 3h30 et la liaison Annot-Nice en 1h50  (42 km/h de moyenne, on est loin du TGV…).

Cette situation est inacceptable en 2006, d’autant plus que l’on sait que les vitesses limites trop basses sont complétées par des ralentissements sans fondement. J’étudie en ce moment pour la Coordination les différents ralentissements pour mettre enfin les responsables… devant leurs responsabilités.

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Jeudi 26 Janvier 2006

*       ECLAIRAGE A GAMBETTA

L’éclairage à Gambetta fait à nouveau des siennes. Bon, je ne vais pas coller une brève à chaque fois que la lumière saute ou revient dans cette halte au cœur de Nice, mais quel est le problème ?

Source : CCCP / Rédaction : William Waechter


Jeudi 19 Janvier 2006

*       ECLAIRAGE A GAMBETTA

Etonnant ! Après Castagniers, dont l’éclairage a été réparé très rapidement, c’est au tour de la Halte de Gambetta, dans le noir depuis mi-décembre, d’avoir vu son éclairage enfin actif. Pourtant, les difficultés étaient de savoir « qui avait la clé » de la boite d’alimentation… Pas si simple entre la ville de Nice, le prestataire et les CP. L’essentiel est que la lumière soit en partie revenue. L’abri n’est toujours pas éclairé. Un petit effort ?

Source : CCCP / Rédaction : William Waechter


Samedi 14 Janvier 2006

*       MONSIEUR BRICOLAGE

Quelquefois, quand on parle de l’état des autorails chez nous, des personnes bien intentionnées nous répondent : « Vous savez, ce n’est pas mieux à la SNCF ». Bon, d’accord, alors essayez de me trouver un équivalent à ce qui a été photographié ce matin sur la X-304 : Un bricolage incroyable d’arrivée de gasoil par le bouchon à essence ! Remarquez, ça fonctionne ! Et puis on s’y habitue, dans un pays en voie de développement comme le notre...

Source / Rédaction : William Waechter

IMAGE : Un tuyau en plastique sort d’un trou percé dans le bouchon du réservoir et est fixé contre la paroi de l’autorail dans un tube en fer soudé. Il descend s’embrancher sur l’arrivée de Gasoil. Une nouvelle sorte « d’injection directe », en quelque sorte.


Samedi 14 Janvier 2006

*       COMMANDEMENT N° 6

Le Commandement N° 6 de la CCCP, « Le Réseau Urbain tu prolongeras », va être supprimé de la liste, pour cause de prolongation effective du réseau urbain jusqu’à Annot le 12 décembre dernier. C’est une grande et bonne nouvelle qui sera officialisée lors de la mise à jour des Commandements, qui interviendra dans les prochains jours sur votre site préféré (ben voyons !). A cette occasion, j’en profiterai pour mettre l’ensemble du système de votes à jour, en espérant que cela incite un peu plus des 4% de visiteurs actuels à voter. Cette action qui vous coûte quelques minutes de votre temps est la seule qui nous permette de vous défendre avec efficacité. Merci de nous aider à vous aider ici et maintenant.

Source : CCCP / Rédaction : William Waechter


Samedi 14 Janvier 2006

*  OPERATION « COUP DE BALAI » PENDANT LES SOLDES

Le Commandement N° 24 (des poubelles etc.) en passe d’être à son tour supprimé ? Il semblerait, qu’à défaut d’être résolus, les Commandements* soient pris en compte avec attention par « la Compagnie » et le SYMA. En ce moment, des socles à poubelles sont installés dans diverses haltes du parcours. L’esthétisme de ces « poubelles de camping » ne sera pas au rendez-vous, mais l’essentiel n’est pas là. Affaire à suivre avec attention, donc.

Source / Rédaction : William Waechter

* : Les Commandements sont la synthèse des souhaits des usagers et des associations d’usagers de la ligne.


Samedi 14 Janvier 2006

*       UNE ORGANISATION DE FOLIE !

Les Cheminots demandent une réunion du Comité d’Entreprise… pour que soit enfin voté le budget 2006 ! En attendant, il ne serait plus possible aux CP de commander quoi que ce soit depuis le 1er janvier (pièces détachées, accessoires, etc.), ce qui risque de poser de graves problèmes en cas de besoin. Et vu l’âge avancé de nos autorails (pour ne citer qu’eux), la casse est fréquente. A se demander si les Chemins de fer de Provence, non contents d’avoir à gérer des problèmes, adorent en créer de nouveaux.

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Samedi 14 Janvier 2006

*       CHEF DE GARE A LINGOSTIERE

Les croisements de trains étant, pour des raisons de sécurité, limités aux gares gérées, avec à la clef l’interdiction de modifier les croisements, cela occasionne régulièrement des retards dans les horaires (réactions en chaîne sur une voie unique).

L’une des solutions est d’augmenter, au moins sur la section Nice-Plan-du-Var, le nombre de gares gérées. C’est en bonne voie en ce qui concerne la gare de Lingostière, qui va accueillir prochainement un Chef de Gare.

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Samedi 14 Janvier 2006

*       TRAVAUX DE SAINT SAUVEUR

Un ralentissement persistant est constaté entre les haltes de Saint-Sauveur et Bellet (40 km/h en pleine ligne droite). Les travaux, prévus un dimanche de décembre, ont bien été entamés (remplacement du ballast et bourrage) mais depuis, rien. Les travaux sont suspendus – il manque une portion de 30 mètres de ballast, et rien n’est tassé, sans que personne n’ait réussi à fournir une raison sérieuse pour cet « abandon de travaux » ni une date de leur reprise. En attendant, les trains prennent du retard…

Source : divers / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

*       MOTEURS NEUFS, AUTORAILS VIEUX

Une nouvelle qui va certainement « réjouir » ceux qui ont subi les pannes fréquentes de nos vieux autorails : Selon des sources croisées, il y a deux moteurs neufs d’autorails qui attendent on ne sait quoi à Lingostière. Sont-ils aptes à remplacer les anciens moteurs ? Les avis sont divergents. Vont-ils servir à quelque chose ? Rien n’est moins sûr. Ces moteurs, achetés par ex-CFTA (exploitant privé), alors que les autorails sont théoriquement financés par le SYMA (gestionnaire public), sont l’objet d’un bras de fer pour savoir qui les paiera, et pourquoi. En attendant, contentons-nous des vieux moteurs poussifs !

Source : Nice Matin / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

*       MOTEURS VIEUX, AUTORAILS VIEUX

Histoire d’illustrer la brève ci-dessus, Mercredi 4 janvier, le premier train de Plan-du-Var à Nice a refusé catégoriquement de franchir la rampe de Saint-Isidore, alors qu’il était jusque là à l’heure (assez rare pour être signalé). Un moteur a calé, puis refusé d’être à nouveau sollicité, et la rampe de 30/1000 a eu raison du second moteur. L’autorail a dû rebrousser jusqu’en bas de la rampe. A Lingostière, les passagers ont dû être « enfournés » dans le train suivant, déjà bien plein en cette heure de pointe. Ce 4 janvier, tout le monde est arrivé en retard au travail, puisque cette anecdote a retardé tous les trains jusqu’à 11 heures du matin.

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

  • NICE-MATRAIN

Exceptionnel, Nice-Matin parle du transport ferroviaire trois fois dans son édition du lundi 9 janvier 2006.

Une première fois pour invoquer les investissements et chantiers publics en 2006. Le journal, pourtant peu enclin à la critique (c’est connu…), y va de quelques remarques concernant la différence flagrante entre les différents investissements futurs, routiers et ferroviaires. Même si le canard indique que « le rail ne devrait pas être mal loti », arguant de la troisième voie du littoral (ligne Nice-Marseille, SNCF) et de la LGV (Futur TGV Marseille-Nice, SNCF), il indique pourtant, assez froidement, que « c’est la route, une fois de plus, qui mobilisera le plus d’énergies… et de budget » dans le département des Alpes-Maritimes. Un encadré est même consacré aux « élus de gauche qui contestent la nécessité » du contournement de Nice (doublement de l’autoroute).

Pour notre part, nous noterons au passage uniquement le coût du futur tunnel routier descendant d’accès à Monaco (1.7 km) pour 80 millions d’euros, à rapprocher avec l’investissement de « modernisation » « exceptionnel » pour les 150 km de ligne des Chemins de fer de Provence pour 40 millions d’euros.

Page suivante ( !), c’est un article sur le train des Neiges du dimanche de la ligne Nice-Tende (SNCF) qui vante les mérites du train, quitte à enfoncer les portes ouvertes : le train évite le mal de voiture et les embouteillages. Pas un mot bien entendu sur cette ligne qui sert également en semaine de ligne régulière et qui a le mérite ( ?) d’être encore plus mal en point que celle des Chemins de fer de Provence. Mais un encadré pose la question du « Pourquoi pas un Nice-Limone ? » puisque cette ligne transalpine dessert en Italie la station de ski alpin de Limone Val Casterino, alors qu’aucun train n’ose s’aventure dans cette contrée sauvage au départ de France. Politique protectionniste oblige ? Pour le moment, ce Train des Neiges ne concerne que le ski de fond.

Quelques pages plus loin, c’est autour de « l’affaire » du Nice-Lyon (SNCF) du 1er janvier que Nice-Matin revient sur les agressions dans les transports publics, soulignant que « près d’un français sur trois (32%) se sent souvent ou parfois en insécurité lorsqu’il prend le train ». Un sondage qui n’a certainement pas été fait aux Chemins de fer de Provence…

Source : Nice Matin / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

*       CHRONIQUE DES RETARDS OU RETARDS CHRONIQUES ?

Les retards perdurent. Le 2 janvier, le retard du train 6 (rien de vraiment exceptionnel, moins d'une demi-heure) a provoqué une réaction en chaîne (liée à la consigne idiote qui empêche les trains de changer les points de croisement) jusqu'au train 8 qui a eu plus d'une demi-heure. Le train de 18h17 est parti à 18h33.

 Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

*       NICE-MATRAIN DES PIGNES OU METRO ?

Il faut fouiller dans les pages locales de l’édition de Nice de Nice-Matin pour trouver, de temps à autre, un article sur le « train des pignes ». Et quel article !

Dans l’édition du 2 janvier, sous le titre « redonner au hameau [de Plan-du-Var] sa position stratégique, tous les politiques locaux semblent s’intéresser à ce village qui occupe une position stratégique au fond de la plaine du Var, carrefour obligé pour l’accès au nord, au ski, aux vallées alpazuréennes, et à la route de Grenoble. S’intéresser au village… et à sa gare !

Cet article est original, car en première lecture, on trouve le projet intéressant : Transformer la gare de Plan-du-Var en gare de transfert pour ceux qui viennent du nord, afin que ces derniers (Communauté de Communes de Nice) quittent leur voiture sur un grand parking de 1000 places et prennent le train des CP. Bonne idée ? Dangereuse mégalomanie et air connu des politiques bornés de la CANCA, plutôt !

En lisant bien, ce n’est pas le train des pignes qui sera rénové, mais « la transformation du chemin de fer en métro urbain » (Antoine Veran, Maire de Levens).

En fait, une vieille idée autant tenace que débile ressurgit de temps à autre, le premier à l’avoir lancé étant Jacques Médecin : Transformer la partie Nice-Plan-du-Var des Chemins de fer de Provence en métro ( ?) ou tramway – il y a des variantes – et repousser le terminus niçois des Chemins de fer de Provence à 24 kilomètres de la côte.

L’intérêt est double pour ces politiques au front bas : Faire un moyen de transport moderne à faible coût, en récupérant à leur profit la plateforme du Train des Pignes ; Isoler la ligne des CP en la coupant de son accès niçois, la transformant à court terme, au mieux en train touristique les 2 mois d’été, au pire en piste cyclable comme dans le Var voisin.

Le danger chez ces gens-là, c’est qu’ils ont le pouvoir de le faire…

Source : Nice Matin / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

  • LE CAR A 1.30 € DANS TOUT LE DEPARTEMENT 06

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Tout dépend de son avenir.

Metro (le journal) annonce fin décembre : « La centaine de lignes de cars du réseau départemental des Alpes-Maritimes passera à partir du 1er janvier [2006] au tarif unique de 1.30 euro, quelle que soit la destination ». Ce qui représente pour certaines longues distances des réductions de près de 90%. Donc, forcément, une bonne nouvelle ! A noter que ceci ne concerne que les cars TAM et non les bus urbains (sauf Nice, qui fait toujours bande à part).

Moins drôle est cette concurrence anarchique entre le train et les cars qui suivent les lignes de chemin de fer. Le train (SNCF), lui, subventionné par la Région, ne bénéficie pas de ces réductions qui sont l’œuvre du Conseil Général. Même les Chemins de fer de Provence ne semblent a priori pas concernés*, alors qu’ils ne font partie, ni du Conseil Général, ni de la Région (enfin un peu des uns et des autres, selon les fameuses clés de répartition).

Voyons en détail cette concurrence malsaine :

-          La ligne SNCF Mandelieu-Nice ne souffre pas trop du nouveau tarif des cars. En effet, le train met 45 minutes à faire un trajet où le car met parfois plus de 2 heures 30, embouteillages obligent.

-          La ligne SNCF Nice-Menton est dans la même situation.

-          Par contre, la nouvelle ligne SNCF Grasse-Cannes souffre déjà de cette concurrence. A peine rouverte en fanfare (21 mars 2005), ses clients ont à peine eu le temps de changer leurs habitudes en abandonnant les lignes de cars que celles-ci redeviennent attractives !

-          La ligne SNCF Nice-Breil, qui souffre déjà d’un sous-investissement chronique, plus ou moins menacée de fermeture, est elle aussi concurrencée par les cars, sur des trajets un peu moins sujets aux embouteillages.

-          La ligne des Chemins de fer de Provence ne semble pas menacée outre mesure dans sa partie basse (côté Nice), car elle est déjà concurrencée par la ligne 59 de la CANCA depuis un an déjà, les atouts du rail et la lenteur du bus ne font aucun doute sur le choix à faire. De plus, les tarifs du train sont assez agressifs (1.70 €).

Quoiqu’il en soit, il est surprenant que, à grands coups de subventions (6.5 millions d’euros pour cette unique mesure) qui sortent directement de nos poches, on assiste à une concurrence anarchique entre les différents transports en communs, alors qu’il semblerait logique qu’ils soient plutôt complémentaires.

* Selon des sources très confidentielles, les CP seraient en négociation avec le Conseil Général pour bénéficier également du tarif unique à 1.30 €.

Source : Metro / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

  • TRAIN SURCHARGE !

Et ça commence…

En raison du manque évident d’autorails, les CP mettent des autorails simples (48 places assises, 24 places debout) en pleines heures de pointe. Ce matin, le 202 (départ 7h09 à Plan-du-Var) s’est retrouvé archi-plein en arrivant à la Madeleine, dépassant même le nombre autorisé de voyageurs à bord. Pour « compenser », deux Chefs de Train (pour une seule voiture ???) validaient les billets à chaque porte, car incapables de passer dans le couloir.

A ce stade, on est en droit de refuser le départ du train pour raison de sécurité. Mais il y a mieux à faire : Montez dans le train et refusez de payer !

Honte à une gestion incapable de PREVOIR une évidence comme la surcharge de ces pauvres vieux et insuffisants autorails…

Source : Maryline Guigue / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

  • GARE EN PANNE !

Plus original : Dimanche 1er janvier, la gare de Thorame est restée fermée, faute de Chef de gare (malade) pour assurer le service. Il faut savoir que la gare de Thorame est la gare de descente pour les stations de ski du Val d’Allos, et, comme on peut se douter, le week-end du 1er janvier est plutôt un jour d’affluence. Pas vraiment le jour pour fermer la gare !

Source : VIP / Rédaction : William Waechter


Mercredi 11 Janvier 2006

  • LA GUERRE SNCF / CP EST DECLAREE

La dernière de la SNCF: le tableau "519" ( Nice - Digne / ligne à tarification non SNCF ) ne figure plus à l'indicateur du service d'hiver. C'est de bonne guerre quand on voit le peu de cas que les CP font de la SNCF à Digne et vice -versa. Les nouveaux horaires des CP ne font qu'officialiser la réalité ordinaire, en particulier quand le train 7 arrive à Digne 1mn après le départ du car pour Veynes !

Source / Rédaction : VIP


 Lundi 9 Janvier 2006

  • TRAINdesPIGNES.COM

C’est marrant, ça ! Le nom de domaine « traindespignes.com » était libre !

Il appartient désormais à la CCCP.

Source / Rédaction : William Waechter


Lundi 9 Janvier 2006

  • SECURITE

On parle beaucoup des trains depuis le début d’année, pas du tout pour de l’actualité réjouissante, loin de là même, mais les journalistes en profitent pour se pencher sur le « cas du train » en France, ce qui, par ricochet, peut devenir une bonne nouvelle. Il est toujours regrettable qu’il faille des incidents pour que la presse se mobilise sur un sujet, mais comment changer les mentalités ?

Les incidents qui ont eu lieu sur la ligne Nice-Lyon (SNCF) le 1er janvier, à savoir les agressions perpétrées par une quarantaine de personnes sur les autres usagers du train, entre Saint-Raphaël et Les Arcs, mettent en évidence un point de sécurité.

Il n’y a pas d’incidents de ce type sur la ligne des Chemins de fer de Provence. Pourquoi ? C’est très simple.

Les resquilleurs ne peuvent pas monter dans un train des CP, ou alors en redescendent très vite : Le Chef de Train, qui valide les billets, est toujours à bord. Ce même Chef de Train assure aussi notre sécurité face à un acte de vandalisme ou autre, par sa présence effective tout au long du trajet. A noter tout de même que les Chefs de Trains n’ont pas la fonction de Policiers.

Certains murmurent que les Chefs de Trains des Chemins de fer de Provence seraient du personnel superflu, passé de mode.

L’actualité nous prouve qu’ils sont indispensables.

Source / Rédaction : William Waechter


Lundi 9 Janvier 2006

  • JOURNEES BLANCHES

Trois journées à marquer d'une pierre blanche ? Pas de retard sur les navettes de vendredi 6, et un week end sans problème...

Source / Rédaction : VIP


 Dimanche 1 Janvier 2006

  • HALTE DE CASTAGNIERS CORRECTEMENT ECLAIREE

Les brèves du site seraient-elles lues et écoutées ? Suite à la nouvelle du 20 novembre concernant une défaillance d’éclairage à la halte de Castagniers, la réparation a été faite rapidement et très correctement. Le lampadaire « boule » a été changé, et l’abri a été éclairé. Excellent pour la sécurité de tous !

Euh... Vous pouvez faire un tour du côté de la halte de Gambetta ?

Source / Rédaction : William Waechter


Dimanche 1 Janvier 2006

  • LES NOUVEAUX HORAIRES « URBAINS » DES CP SUR LA FICHE TER SNCF

Comme auparavant, les horaires CP de la ligne urbaine ont été repris sur la fiche TER / SNCF N° 03 (Les Arcs / St-Raphaël / Cannes / Nice) disponible dans toutes les bonnes gares SNCF.

Cette fiche est parfaitement reprise, avec en prime la reprise en bonne colonne du train 14 (Dimanches et fêtes, passage à 8h10 à Plan-du-Var), ce qui n’est pas le cas sur la fiche horaire CP (voir Article « la Carte dix de Cœur... »). Les « nouvelles » haltes de Baus-Roux et Castagniers sont bien renseignées. Bref, une fiche parfaitement fiable et facilement disponible dans la Région PACA.

Il reste toujours une curiosité dans cette fiche. La phrase « d’autres arrêts existent, se renseigner localement » est inutile, tous les arrêts sont repris.

Encore quelques regrets (toujours pas modifiés) : La mention « Tarification non SNCF » n’est pas suivie du téléphone (ou site internet) des Chemins de fer de Provence, la mention des horaires CP n’est reprise en couverture qu’en tout petits caractères, le plan ne reprend que le tronçon Nice-Colomars, le renvoi au site de la région (www.regionpaca.fr) n’a aucun intérêt, aucun lien vers les horaires des Chemins de fer de Provence n’étant disponible.

Source : Fiche horaire TER N° 03 / Rédaction : William Waechter