Coordination des Clients des Chemins de fer de Provence - "Faire de ce Train la fierté de la Provence !"
A LA UNEPOLITIQUEL'ASSISTANCELES HORAIRESPREMIERE VISITE
VIE QUOTIDIENNECONNAISSANCEENTRE-NOUSLE TOURISMEADHESIONS
EVENEMENTSDOSSIERSLE FORUMPROSPECTIVESDICO-CEPE
MODERNISATIONPARTENAIRESTEMOIGNAGESSTATISTIQUESLA BIBLIOTHEQUE

Coordination des Clients des Chemins de fer de Provence

Actualités Mars 2005

Mise à jour le 01/04/05

Retour à la page d'ARCHIVES


Vendredi 25 mars 2005

*       Coupure de ligne

A la suite de travaux de voie à l’entrée de la Gare de Puget-Théniers (sens Nice-Digne), le trafic ferroviaire sera interrompu du LUNDI 28 MARS 2005 19h15 au VENDREDI 1er AVRIL 2005 18h13 entre la Gare de Touët-sur-Var et la gare de Puget Théniers. Un transbordement par autocar est assuré entre ces deux arrêts.

Source :
Information officielle


Jeudi 24 mars 2005

*       Projet à long terme

En vue de la création d’un stade du côté de Saint-Isidore, certains planchent sur l’extension de la halte du même nom, avec rénovation à la clef et voie d’évitement.

Source :
Rumeurs


Jeudi 24 mars 2005

*       Une vraie halte pour Carrefour ?

Selon des rumeurs persistantes, après Baux-Roux et Castagniers, la halte de Saint-Sauveur (Centre Commercial Lingostière) serait la prochaine à avoir un « lifting » qui ne serait pas un luxe ! Mise du quai aux normes ( !), abri en verre, banc, et éclairage (y compris du souterrain), on peut y croire !? La mise en valeur de cette halte serait un grand atout pour les Chemins de Fer de Provence, car cette halte est carrément sous-exploitée. Nice Centre-Carrefour en 16 minutes, c’est impossible à faire en voiture, même de nuit. Il reste l’épineux problème que la direction de Carrefour se moque éperdument de mettre en valeur cet accès, puisqu’ils « vendent de l’essence ». Il reste du travail à faire…

Source :
Rumeurs


Samedi 20 mars 2005

*       Retour vers le passé à Nice ?

Au vu de l’éloignement du terminus de la ligne des Chemins de Fer de Provence à Nice imposé depuis 1992 (éloignement à la fois des réseaux de bus et de la gare SNCF) ; Au vu de l’éloignement de la future ligne de tramway (qui passe en lieu et place des principales lignes de bus) à la fois de la gare SNCF et de la gare CP…
Nos élus pensent aujourd’hui à rallonger la ligne des CP de l’actuelle gare de Provence à… l’ancienne gare du Sud, afin de créer une connexion avec le futur tramway. Bref, retrouver la longueur de ligne qu’elle avait perdue en 1991.
Alors, on va remettre le train dans l’ancienne gare ? Trop simple ! En l’état actuel de l’avancée des travaux, la halle de la Gare du Sud serait un parking et le train passerait au sud de la gare du Sud sur l’actuel parking (vous suivez encore, là ?!). A suivre pour comprendre la complexité de la politique française.
Quoi qu’il en soit, ce train doit être re-connecté au tramway et à la ligne SNCF, on ne peut qu’accepter le principe de ce premier pas.

Source :
Discours de Mr Lallemant à la foire de Nice 2005 . Idée exprimée aux Comités de ligne 2004 des CP.


Jeudi 17 mars 2005

*       Trains surchargés : que fait la compagnie ?

En mars, les trains sont surchargés. Qu’en sera-t-il en août ? L’augmentation des passagers du train de Provence est constant. A priori, le SYMA n’a toujours pas lancé son appel d’offre pour deux autorails supplémentaires. Ensuite, il faut entre un et trois ans pour la commande et la livraison. En attendant ? Si les trains sont surchargés, le personnel est responsable (donc licenciable) en cas d’accident. Si le personnel (Chef de Train) refuse des clients, la Compagnie (CFTA) ne les couvrira pas car elle ne remplira pas sa mission de service public. Et ?
Faudra-t-il un blocus de train (comme sur la SNCF en gare de Nice Riquier cet hiver ?) pour que chacun prenne enfin ses responsabilités ? On parle d’un « train » en renfort composé d’une motrice diesel (l’une des 2 Brissonneau) et d’une voiture de queue équipée d’un poste de pilotage. Or la loco Brissonneau, d’une conception datant des années 40, a été bardée d’électronique n’appréciant guère l’approximation des moteurs de l’époque. Résultat : une motrice souvent en panne. Quant aux wagons ? On parle de récupération de wagons d’occasion. Bref, encore du rafistolage qui peut devenir du provisoire déficient qui dure…

Nous cherchons des témoignages de clients qui se seraient vu refuser l’accès au train pour cause de surcharge.
Source :
Rumeurs


Samedi 12 mars 2005

*       Incident à Nice : Retard 25 minutes

Encore un incident dû à l’absence de barrière au Passage à Niveau sur les 3 rues au départ de Nice. Un conducteur n’a pas trouvé meilleure idée que de garer sa Fiat Brava sur la voie ferrée. Les passagers du train devant arriver à Nice à 12h35 ont dû débarque à 500 mètres du terminus, quant à ceux partant de Nice à 12h43, ils ont fait un transfert de rame à pied ! Si le conducteur avait eu l’idée saugrenue de se garer sur une voie SNCF, il aurait pu récupérer sa voiture en petits morceaux. C’est ce que lui ont secrètement souhaité une centaine de passagers du train ce jour-là.
Il ne se passe pas une semaine sans qu’un incident se passe sur l’avenue Gambetta ou l’une des deux rues parallèles que traverse la voie ferrée. Le remplacement des barrières par des feux en 1976 ne résoud rien, tout le monde le sait mais la CANCA se réfugie derrière une hypothétique « enquête auprès des riverains » ( ???) et la DDE trouve ce système « conforme au Code de la Route » et en appelle « à la vigilance des automobilistes ». Cela fait aujourd’hui 29 ans que les trains évitent les accidents en s’arrêtant trois fois. On en a plus que marre !
Source :
Clients


Jeudi 10 mars 2005

*       Grève

Aucun train ne circule sur la ligne le 10 mars. Un service de substitution par cars est assuré :

Départ Nice à 6h57, terminus Colomars

Départ Nice à 9h00, Colomars à 9h21, terminus Digne.

Départ Colomars à 8h07, terminus Nice

Départ Digne à 13h58, Colomars à 16h50, terminus Nice.

 

Nous avons enfin la preuve que les habitants de l’arrière pays travaillant à Nice ne sont pas pris en compte, puisque, mieux que le train, il n’y a carrément aucun retour vers l’arrière pays l’après midi !

Sources :
 Info officielle CP


Mardi 8 mars 2005

*       Encore un autorail en panne, encore un problème…

Il n’y a pas assez d’autorails aujourd’hui ! Alors que l’on attend toujours l’éventuelle commande d’autorails neufs (pour quand ? Par qui ? Avec quel argent ?) réclamés par tous, le cadencement et  l’augmentation de l’affluence font que les 7 autorails actuels tournent à plein régime. Et dès qu’il y a une panne… Catastrophe !

Ce matin, le train de 6h48 au départ de Plan du Var… n’est pas parti. Les usagers au départ de Plan sont partis avec un autorail dépêché par Nice qui a finalement remplacé l’autorail régulier de 7h25 et est parti à 7h40…

Les usagers qui ont attendu l’autorail disparu le long de la ligne n’ont pas pu prendre le suivant, déjà plein…

Les Chemins de fer de Provence ont du matériel et du personnel en sous-nombre, pas de remorque ni d’autorail pour faire face à une simple panne. La bonne volonté du personnel (excuses, envoi de fax aux employeurs pour des retards allant jusqu’à 1h15 – pour un trajet de 40 minutes !!!) ne changera rien. On tire la sonnette d’alarme et… nous mettons immédiatement le site en ligne, fini ou pas fini.

Sources :
William Waechter


Lundi 7 Mars 2005

*       Ouverture de la halte de Castagniers

« Afin d’optimiser la sécurité des piétons, une demande spécifique auprès de la DDAF a été lancée afin de protéger l’accès existant sous l’ouvrage. Cette démarche est faite dans le souci de rendre l’accès à la halte le plus sécurisant possible pour les usagers ». (DDE 06, courrier personnel)

Bref, selon d’autres rumeurs (ce qui semblerait expliquer le retard d’ouverture, puisqu’une date officielle avait été annoncée pour le 4 février), les CP auraient fait les travaux en ignorant plus ou moins certaines règles et un organisme (la DDAF) n’aurait pas été particulièrement content. Moins grave que prévu en fait, puisque la halte à été ouverte sans trop de retard. Oui, il y a aussi de bonnes volontés aux Chemins de fer de Provence.

Une halte qui, vu du train, a l’air bien sympathique et moins « froid » que le quai brut de Baux-Roux, et qui sera sans doute plus fréquentée.

Prochaine étape : la réouverture de Pont-Charles Albert ?

Sources :
Divers rumeurs / Info officielle CP /  confirmation d'un courrier personnel de la DDE


Samedi 5 Mars

*       Suppression d’un panneau idiot Halte de Saint Sauveur ?

La DDE ayant installé un panneau « Accès dangereux, berges dégradées » à quelques centimètres du panneau d’accès au souterrain de la halte de Saint-Sauveur (qui par ailleurs est complètement dégradé, mais ceci est une autre affaire), William Waechter a écrit personnellement à la DDE pour enlever ce panneau qui prête à confusion. Voici la réponse de la DDE :

« Les panneaux positionnés l’un à côté de l’autre peuvent effectivement prêter à confusion, c’est pourquoi nous avons décidé de déplacer le panneau « accès dangereux, berges dégradées » à la sortie de l’ouvrage sur la berge du Var ».

Affaire à surveiller.

Sources :
 Courrier personnel de la DDE


 Samedi 5 Mars

*       Le retour de la Soulé…

L’autorail double X-351 plus communément connu sous le nom de « la Soulé » a repris du service ce matin. La rame avait été immobilisée suite à un accident, ayant « sauté » sur une coulée de boue qui avait recouvert les rails. Le manque d’autorails étant criant, son retour ne peut qu’être apprécié.