Coordination des Clients des Chemins de fer de Provence - "Faire de ce Train la fierté de la Provence !"
A LA UNEPOLITIQUEL'ASSISTANCELES HORAIRESPREMIERE VISITE
VIE QUOTIDIENNECONNAISSANCEENTRE-NOUSLE TOURISMEADHESIONS
EVENEMENTSDOSSIERSLE FORUMPROSPECTIVESDICO-CEPE
MODERNISATIONPARTENAIRESTEMOIGNAGESSTATISTIQUESLA BIBLIOTHEQUE
 Article Création de cette page le 17/07/06 Evènement 

DITES 33 !

Terminus Ligne 33 vu de la gare de Lingostière









Arrêt Ligne 33









Ligne 33 : Plan et horaires
Il est parfois agréable de pouvoir se pencher sur de bonnes nouvelles concernant la ligne des Chemins de fer de Provence, d'autant qu'il s'agit ici d'un sujet qui me tient particulièrement à coeur, à savoir l'harmonisation des transports.
Une idée qui est partagée par beaucoup, est de considérer la ligne Nice-Digne comme une colonne vertébrale de laquelle se ramifieraient les transports publics routiers. Idée qui existe par ailleurs - même en France, mais si, mais si ! -  mais qui tarde à entrer dans les esprits de nos décideurs. La concurrence entre le Conseil Général, les Communautés de communes, le Conseil Régional pour s'attirer les faveurs d'un public nouvellement acquis à la cause des transports leur font faire n'importe quoi, que ce soit au niveau tarifaire (une anarchie totale) ou organisationnel (concurrence des lignes de transports bus / cars / trains).
Ils croient, sincèrement pour certains, faire plaisir à "leur" électorat. C'est oublier un peu vite qu'un utilisateur de bus, d'un car ou d'un train ne va pas forcément d'un bout  de la ligne à l'autre, et est amené à utiliser plusieurs transports, le plus souvent en constatant rapidement le manque absurde de concertation... Ce qui l'amène à payer plusieurs transports "à tarif non compatible" et réduire à néant tout es ces initiatives au demeurant coûteuses pour le contribuable.
Alors, quand il y a l'amorce d'une très bonne idée, ne boudons pas notre plaisir !

CES PETITES LIGNES QUI FONT LES GRANDES RIVIERES

La CANCA (Communauté de communes de Nice) nous étonne en bien avec son réseau de bus Lignes d'Azur, c'est assez rare pour le signaler. Malgré l'énorme faux pas concernant la ligne 59, qui ne fait que "doubler" les Chemins de fer de Provence de Lingostière à Plan du Var, sur le trajet mais aussi - et c'est plus grave - avec des horaires similaires, deux initiatives menées "avec les élus et les associations de quartiers" peuvent être considérées comme une amorce de bon sens : La ligne "Creabus 59", minibus à la demande de Saint-Martin-du-Var à Levens, et surtout, la ligne 33, de Lingostière au collège de l'Archet. Si la ligne "Creabus 59" va effectivement jusqu'à la gare CP de Saint-Martin du Var, elle est surtout destinée à faire la correspondance "quai à quai" et surtout sans supplément de tarif avec la ligne 59 citée plus haut.
Par contre, la nouvelle ligne 33, pérennisée en janvier 2006, possède bien l'un de ses terminus devant la gare. Il n'est même pas fait mention de l'arrêt correspondant de la ligne 59, arrêt qui, il est vrai, n'existe que dans un sens (une des curiosités de Nice, à voir absolument !).

PEUT MIEUX FAIRE

Cette ligne 33 part de Lingostière Gare, traverse le quartier Saint-Isidore (à proximité de la halte CP du même nom) et grimpe dans les collines, desservant l'hopital de l'Archet puis le collège du même nom. Elle coupe la ligne de bus 11 à Saint-Isidore, la 60 à l'hopital et les lignes 22 et 34 au collège de l'Archet (terminus). Avec 9 rotations par jour, c'est une petite ligne pour Nice, d'ailleurs empruntée par un mini-bus.  Son trajet est donc bien conçu.
Les horaires, par contre, ont été fait en ignorant superbement le train, que ce soit à Lingostière ou à Saint-Isidore (comme la ligne 11). Heureusement, le train passe à intervalle réguliers (44 rotations par jour) et l'attente n'est jamais bien longue, d'autant plus que le bus, comme tous les bus, n'a pas d'horaire strict.
A noter également, mais on a l'habitude, que les haltes des Chemins de fer de Provence ne sont pas mentionnées. Evidemment, le terminus s'appelle "Lingostière Gare" et on peut se douter qu'il y a un train au bout... et les habitants du quartier connaissent le train. Quand bien même, ç'aurait été sympathique de signaler l'existence du train.

LES HORAIRES

Le petit tableau ci-dessous donne une idée de la correspondance très approximative entre le bus et le train (en semaine, du lundi au vendredi).

Arrivée du Bus Passages Train vers Nice Passages Train vers
Plan-du-Var / Digne
Départ du Bus
7h45
7h15
8h33
7h16
7h53
7h50
8h45
8h40
9h17
8h25
8h58
8h50
9h45
9h43
10h07
9h19
10h25
9h50
11h15
11h07
12h11
10h25
11h23
11h20
12h15
12h11
13h23
11h23
12h29
12h20
13h45
13h41
14h00
13h42
14h18
 13h50
15h35
15h11
16h20
15h12
15h47
15h40
16h35 16h38
16h21
16h59
16h40
17h35
17h20
17h57
17h19
17h58
17h40

L'attente est, dans la plupart des cas, raisonnable (moins de vingt minutes). Mais il est clair qu'il n'y a aucune volonté de correspondance, seule une seule permet un transfert sans attente (16h38 pour Nice), mais il s'agit là d'un pur hasard. Et n'imaginez pas une seconde que le bus attedendra le train en cas de retard ou vice-versa.
Comme d'ahbitude, tout le monde s'ignore dans le meilleur des mondes.

On peut cependant être optimiste, s'agissant d'une ligne nouvelle, créée à force de pugnacité "d'élus et d'associations de quartiers". Si une volonté collective peut créer une ligne de bus en liaison avec les Chemins de fer de Provence, un jour les horaires et les tarifs pourront être complémentaires, non ?
William Waechter