Les pannes aux CP se suivent et se ressemblent. On en connait la cause. Une variante cependant jeudi 21 décembre avec la panne du train 503 à la Bédoule. On aurait pu titrer ça "un train meurt devant la nécropole de Nice", mais bon. Un plastique trainant sur la voie a sectionné une tuyauterie du train qui passait par là. Le problème est que ce train assurait un service du matin, en pleine heure de pointe. Un accident, on peut le comprendre; ce type d'incident aussi. Ce qui est moins acceptable, c'est l'absence de train de secours (vous connaissez l'air : "y'a pas d'argent, y'a pas assez d'autorails...") Encore moins acceptable est l'absence d'informations. Pire qu'à la SNCF, même, puisque nous n'avons aucun panneau d'affichage dans les nombreuses gares et haltes non gérées. Il faut que l'on appelle une gare (de préférence éviter dans ces cas la gare de Nice, saturée d'appels) pour avoir une réponse laconique du genre : "le train est supprimé". Puis attendre le suivant...