Avec la rame Soulé aux ateliers pour une période indéterminée (mais longue...) et la X-302 qui s'est fait refaire le portrait à coup de rocher l'autre jour (HS aussi), le moins qu'on puisse dire est que les autorails sont en flux tendu. Alors on entasse pêle-mêle le bon peuple dans ce qui reste, qui se croirait dans un bus de Nice aux heures de pointe, les secousses en plus !

Au train 531, celui que je prend cette semaine, qui devrait partir de Nice à 17h35 et qui part en fait entre 17h40 et 17h45, nous avons eu droit mardi, faute de mieux, au "boulet" réversible, qui est arrivé à Plan du Var avec 14 bonnes minutes de retard (11 minutes officiellement). Hier, l'autorail ne roulait que sur un moteur, ce qui a donné des sueurs froides à tout le monde, et un sérieux coup de chaud au moteur survivant dans la côte en sortie de Nice. Si j'avais eu un cierge, je l'aurais allumé. Et chaque matin, je me demande si je vais trouver un train en gare... Il paraît que la Région cherche toujours des autorails d'occasion. Ca rassure, non ?